Révision Fernand Blossier.JPG

Fernand Maurice Alphonse BLOSSIER

Name
Fernand Maurice Alphonse BLOSSIER
Given names
Fernand Maurice Alphonse
Surname
BLOSSIER
There are no facts for this individual.
Family with parents - View this family
father
mother
brother
brother
himself
brother
Family with Rose Victorine ROHAUT - View this family
himself
wife
son
Family with Félicité NEEL - View this family
himself
wife
Victor Eugène MATHIEU + Rose Victorine ROHAUT - View this family
wife’s husband
wife

  1. Generation 1
    1. Fernand Maurice Alphonse BLOSSIER

      Fernand Maurice Alphonse BLOSSIER, son of Alphonse Edouard BLOSSIER and Baptistine Irma GUIARD. He married 2 times. The first time he married Rose Victorine ROHAUT, daughter of Victor Eugène ROHAUT and Eugénie Louise COLAS. The second time he married Félicité NEEL.

      Children of Fernand Maurice Alphonse BLOSSIER and Rose Victorine ROHAUT:

      1. Georges Louis ROHAUT
  2. Generation 2back to top
    1. Georges Louis ROHAUT, son of Fernand Maurice Alphonse BLOSSIER and Rose Victorine ROHAUT. He married Madeleine Julienne Victorine DANGEARD, daughter of Georges Alexandre DANGEARD and Louise Marie MARTIN.

  3. Generation 3back to top
    1. Jean Georges Henri ROHAUT, son of Georges Louis ROHAUT and Madeleine Julienne Victorine DANGEARD.

    2. Christianne Georgette ROHAUT, daughter of Georges Louis ROHAUT and Madeleine Julienne Victorine DANGEARD.

    3. Georges ROHAUT, son of Georges Louis ROHAUT and Madeleine Julienne Victorine DANGEARD. He married Odette LEBLOIS.

      Children of Georges ROHAUT and Odette LEBLOIS:

      1. Françoise ROHAUT
    4. Denise ROHAUT, daughter of Georges Louis ROHAUT and Madeleine Julienne Victorine DANGEARD. She married Mebarek Tahar KOLLI, son of Lamri KOLLI and Ghanoudja KHENE.

    5. Michel Louis ROHAUT, son of Georges Louis ROHAUT and Madeleine Julienne Victorine DANGEARD.

    6. Jacques Daniel Victor ROHAUT, son of Georges Louis ROHAUT and Madeleine Julienne Victorine DANGEARD.

Note
Passé au 5è Génie le 22 février 1917. Manquant aux appels du 29 juin au 1er juillet. Déclaré déserteur le 2 juillet 1917. Rentré le 10 juillet 15 heures (s'est présenté volontairement pour toucher sa paie et a été arrêté). Écroué au Pénitencier militaire d'Aïn Beida (Algérie) le 18 février 1918. Condamné le 12 septembre 1918 par le 5è Conseil de Guerre du G.M.P à une peine de 1 an de prison pour désertion en temps de guerre après désertion antérieure. Grâce du restant de la peine par décret du 20 novembre 1920. Mis en congé illimité de démobilisation le 16 décembre 1920 (n° Échelon 9007)
Note
Condamné par jugement contradictoire de la 11è chambre du Tribunal Civil de la Seine du 21 octobre 1927 à 2 mois de prison et 25 francs d'amende (sursis exécution de la peine de prison) pour abus de confiance. Opposition au jugement du 25 mars 1927.